Polska Izba
Handlowo-Przemysłowa
we Francji
Chambre de Commerce
et d'Industrie Polonaise
en France

Compte-rendu : Infrastructures de transport en Pologne. Perspectives de coopération

07-01-2016

La nouvelle politique de l’Union Européenne  prévoit la création d’un grand réseau de transport couvrant les 28 Etats membres et visant à améliorer l’efficacité de l’économie et de la compétitivité européenne. Pour les années 2014-2020, l’Union européenne assignera 26 milliards d’euros destinés à améliorer les infrastructures de transport, c’est-à-dire trois fois plus que le financement actuel. La modernisation de la qualité et de l’accessibilité des infrastructures, l’amélioration des activités transfrontalières et des connexions multimodales mais aussi les trajets plus faciles et plus rapides pour les citoyens, figurent parmi les objectifs prioritaires de l’UE.

C’est dans ce contexte que la Chambre de Commerce et d’Industrie Polonaise en France a organisé, le 12 octobre 2015 à l’Assemblée Nationale, une conférence dont l’objectif principal était de connaître les plus importants projets du développement du secteur des infrastructures en Pologne dans le cadre de la nouvelle politique de l’Union Européenne  ainsi que d’autres initiatives nationales.

A la suite des mots de bienvenue prononcés par M. Nicolas BAYS, Vice-Président du Groupe d’amitié France-Pologne à l’Assemblée Nationale, S.E. Andrzej BYRT, Ambassadeur de Pologne en France , M. Janusz PIEŃKOWSKI, Ministre-Conseiller et Chef du Service de la Promotion du Commerce et des Investissements de l’Ambassade de Pologne en France et Mme Hanna GOUTIERRE, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Polonaise en France ainsi que M. Arkadiusz KRĘŻEL, Président du Conseil de surveillance de PKP Polskie Linie Kolejowe S.A. et Ancien Président de l’Agence du Développement de l’Industrie Polonaise ARP [1992 – 2006], les intervenants ont pu entrer dans le vif du sujet.

Le programme d’investissement et les opportunités de coopération pour de nouvelles réalisations de PKP Polskie Linie Kolejowe (les Chemins de fer polonais) ont été présentés par M. Andrzej Filip WOJCIECHOWSKI, Président et  M. Marcin MOCHOCKI, Membre du Conseil d’Administration et Directeur des investissements. Cette entreprise travaillant régulièrement avec Thales, Eiffage, Egis, Systra, Skanska et Alstom et autres, a pour objectif d’améliorer l’attractivité du transport ferroviaire de voyageurs dans – et entre – les agglomérations mais aussi celle du transport ferroviaire de marchandises. Une meilleure gestion des investissements notamment en ce qui concerne les appels d’offres de marchés publics ou la collaboration avec les maîtres d’ouvrage va permettre d’atteindre ce but. D’ici 2023, les marchés publics feront l’objet de plusieurs appels d’offres cumulant 15 milliards d’euros. Le prix mais aussi et surtout la qualité seront des critères à prendre en compte.

Les représentants de PKP Cargo, M. Jacek NESKA, Membre du Conseil d’Administration et M. Łukasz STRĄCZEK, Directeur Général de la Stratégie et de l’Organisation du Groupe ont à leur tour parlé du transport intermodal : une alternative des plus prometteuses pour le fret ferroviaire. Cette société qui est le premier transporteur de fret en Pologne et le deuxième dans l’Union Européenne voit une grande opportunité de développement sur la Route de la Soie, permettant de raccourcir les voies vers la Chine.

La Pologne joue un rôle important dans le réseau de transport transeuropéen (RTE-T). Ce fait a été confirmé chiffres à l’appui par M. Krzysztof GROMADOWSKI, Directeur des Relations internationales du Port de Gdynia, Mme Katarzyna GOLDMANN, Responsable du Département des Politiques Economiques à la Mairie de la ville de Gdynia et M. Julian Franciszek SKELNIK, Directeur des Relations internationales du Port de Gdańsk. Selon les estimations, la croissance des ports polonais jusqu’en 2030 sera de 80%. Les terminaux de Gdańsk et de Gdynia desservent environ 1/3 du transport polonais intermodal. De grands investissements sont prévus dans les deux ports, notamment l’extension de leurs terminaux intermodaux ainsi que  l’amélioration des accès avec la construction d’un nouveau pont ferroviaire.

Ensuite, M. Nicolas HALAMEK, Directeur Général d’Alstom Transport Pologne a évoqué les expériences d’Alstom Konstal sur le marché des infrastructures polonaises. Comme les besoins croissants en mobilité transfrontalière imposent aux gestionnaires d’infrastructures et aux opérateurs de train la meilleure interopérabilité possible entre les réseaux ferroviaires (norme européenne ETCS / ERTMS), Alstom a su répondre à cet enjeu majeur grâce à Atlas, sa propre solution de gestion du réseau et de signalisation. En effet, cette solution compatible avec les systèmes de signalisation existants peut être mise en service sur tout type de lignes : lignes à très grande vitesse, lignes à trafic mixte ou lignes de fret.

Pour attirer les investisseurs potentiels, M. Marcin PIĄTKOWSKI, Directeur de Invest in Pomerania, Mme Katarzyna GRUSZECKA-SPYCHAŁA, Maire Adjoint de la ville de Gdynia et M. Jacek BENDYKOWSKI, Député de la Diétine, Voïvodie de la Poméranie ont vanté les valeurs de la région de la Poméranie – un carrefour des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. Avec une main d’œuvre qualifiée, des bureaux modernes, de grandes capacités de stockage et des terrains disponibles, cette région a tout pour plaire. Les secteurs privilégies pour les investissements sont le BPO, les énergies, le secteur maritime, la logistique et l’automobile.

Le financement des futurs investissements peut être facilité grâce à la Banque BGK, détenue par l’Etat polonais à 100 %. Sa représentante, Mme Agnieszka FALKOWSKA, Directeur Adjoint au Département du financement structuré, a présenté aux participants la méthode de financement des projets dans les transports dans le cadre du programme «  Investissements polonais ». La banque aide surtout au financement des projets dans les infrastructures à long terme qui contribuent à la croissance du PIB et par la même à celle de l’emploi. L’aperçu technique fut suivi par une mise à jour des aspects juridiques des investissements et de la coopération entre les secteurs public et privé faite par M. Piotr SADOWNIK, Avocat et Associé au cabinet Gide Loyrette Nouel.

Jusqu’à présent la Pologne a réussi à réaliser de nombreux investissements dans les infrastructures de transport : développement ou modernisation des 13 aéroports, construction de 2078 km des voies rapides (897 km d’autoroutes, 1181 km de voies express), modernisation de 104 gares ferroviaires, modernisation ou rénovation de 6400 km de rails. La Pologne – le plus grand bénéficiaire des aides de l’Union européenne – bénéficiera encore d’importants fonds destinés aux investissements pour les années 2014-2020. Une association des fonds européens, publics et privés dans le cadre des projets d’infrastructure de long terme permettra à la Pologne d’atteindre ses objectifs, ceci en partenariat avec des entreprises étrangères, notamment françaises. Nous les invitons vivement à s’intéresser à ces projets.

Bulletin81_infrastructures_1

 

Bulletin81_infrastructures_2